En direct de Cap Monde avec Thierry Lecadieu, partenaire de Cap Monde dans l’organisation de classes de découvertes musicales

Bonjour Thierry, pouvez-vous nous présenter en quelques mots et nous expliquer en quoi consiste votre activité ?

Je suis musicien professionnel, professeur au conservatoire d’Issy les Moulineaux et je suis intervenant depuis plus de 20 ans en milieu scolaire, centre de vacances et classes de découvertes. L’instrument que je pratique principalement est la guitare. Je suis passionné de musique, ce qui me permet de faire découvrir aux jeunes la richesse et la diversité de l’univers musical.

classesmusique1

 

C’est donc en tant que musicien professionnel que vous intervenez dans les classes de découvertes organisées par Cap Monde, est ce que vous pouvez- nous en dire un peu plus ? Ya –t- il une thématique ? Quel est l’objectif de ce que vous proposez aux enfants ?

Nous avons mis en place avec Cap Monde un programme type que l’on adapte en fonction des spécificités, des souhaits et des projets éducatifs des enseignants.

Ce programme consiste à mettre les enfants en présence d’instruments de musique. Au début des séjours ils se construisent des instruments de percussions comme des tambours. Cela permet en même temps une approche de la rythmique musicale et on aborde les rythmes simples en grands groupes. Ensuite avec ces rythmes qu’on amis en place sur les tambours, j’utilise un matériel d’informatique musical, qui ressemble un peu à un xylophone. Les enfants tapent sur des lames qui sont reliées à des capteurs qui vont chercher le son correspondant dans l’ordinateur. Pour cela j’ai des milliers de son en réserve que je prépare à l’avance pour les enfants. En quelque sorte, on transpose les rythmes que je leur ai appris ou qu’ils ont inventés sur les tambours vers le clavier.

L’objectif est de mettre des textes en musique, soit des poésies choisies par les enseignants, soit des contes que l’on transforme en contes musicaux. Les enfants choisissent les sons en fonction du contexte des différents passages qui vont être mis en musique. On fait donc un travail sur le texte du conte ou de la poésie. On essaie de définir avec les enfants les émotions contenues dans les textes, les passages qui font peur ou qui sont joyeux, on définit le rythme de la musique, s’il faut qu’elle soit rapide ou lente, forte ou plutôt basse, que les sons soient graves ou aigus. Les enfants choisissent le type de sonorité en fonction du caractère du texte à mettre en musique pour aboutir au conte musical. Lorsque celui-ci est réalisé, les enfants, repartis en petits orchestres de 4 à 5, jouent leurs pièces musicales qui entrecoupent chaque partie de texte.

classesmusique2

Comment s’organise ce programme qui semble assez dense ?

Ce programme est généralement prévu pour un séjour se déroulant sur une petite semaine. Les enfants arrivent le lundi, les ateliers démarrent dès l’après-midi et le programme est bouclé le jeudi après-midi ou le vendredi matin, les enfants repartant le vendredi midi. Il existe également des ateliers plus courts et nécessairement moins denses se déroulant sur une période de 3 jours.

Les tambours sont réalisés par les enfants utilisent des matériaux très variés et le clavier informatique musical est fabriqué a partir de matériel informatique en partie détourné de son emploi standard.

Avez-vous une anecdote particulière qui vous a marqué ?

Il y en a beaucoup car cela fait de nombreuses années que j’anime des classes de découvertes. Mais celle qui me vient a l’esprit s’est déroulée au cours d’une représentation avec des enfants devant un public de parents où l’on interprétait en chorale la chanson de Maxime le Forestier « San Francisco » que j’accompagnais à la guitare et j’ai fait une fausse note qui s’est vraiment entendue. A la fin de la représentation, sur scène, un des enfants s’est avancé et devant tout le public m’a déclaré : « ce n’est pas grave, Thierry », ce qui a vraiment fait rire tout le monde !

Il n’y a pas toujours de spectacle en fin de programme, en revanche, les enfants repartent ou reçoivent peu de temps après un CD du conte musical qu’ils ont crée et interprété. Je m’occupe de l’enregistrer, de le mixer et de le post-produire, pour que les élèves gardent un souvenir de leur séjour et de leur création.

Pour plus d’information sur nos classes de découvertes rendez vous sur www.capmonde.fr.

Plus d’informations sur l’association Syrinx et sur les activités de Thierry Lecadieu : http://www.activitesmusicales.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *